Symposium « Maladies infectieuses, environnements et biodiversité » (Institut Français, 4-5 novembre)

Symposium sur le thème « Maladies infectieuses, environnements et biodiversité rassemblant 250 personnes (communauté scientifique internationale, régionale et nationale), porté par le CIRMF et organisé à l’Institut Français du Gabon. Présence du Prix Nobel de médecine Mme F. Barré-Sinoussi. Remise du Prix « Ali Bongo Ondimba ».

I - Les maladies émergentes ont quadruplé au cours des cinquante dernières années et près de 75% d’entre elles sont d’origine animale. L’émergence de ces maladies est un phénomène dynamique étroitement dépendant des interactions entre hôtes et pathogènes, interactions soumises à des environnements physique et biologique et à des écosystèmes en constante évolution. Les relations entre facteurs environnementaux, santé humaine et animale, à travers l’évolution des pathogènes sont complexes et nécessitent la mobilisation d’une expertise très diversifiée.

II - Dans ce contexte, l’Institut français du Gabon a accueilli les 4 et 5 novembre 2011 un symposium international sur le thème Maladies infectieuses, environnements et biodiversité, avec pour objectifs de :

-  Valoriser les efforts de l’ensemble des acteurs, communiquer et enrichir la réflexion scientifique sur cette thématique.
-  Développer un plaidoyer pluridisciplinaire pour sensibiliser et mobiliser autour d’une approche globale de l’émergence des maladies.
-  Favoriser la réflexion et la discussion sur la voie à suivre aussi bien sur le plan scientifique que sur le plan politique afin d’appuyer une politique de lutte contre les maladies émergentes.
-  Encourager les partenariats entre l’ensemble des acteurs, rapprocher des champs parfois déconnectés et ainsi favoriser les collaborations dans ce domaine.

JPEG - 190.7 ko
De gauche à droite : M. Laurent, Directeur de l’IRD, M. Gonzalez, Directeur du CIRMF, M. le Ministre Séraphin Moundounga, M. l’Ambassadeur de France
JPEG - 194.4 ko
L’Ambassadeur Jean-François DESMAZIERES

III - Les thèmes abordés durant le symposium ont été :

1 : L’émergence des maladies dans une perspective globale : médecine de la conservation et zoonoses, biodiversité et risques pathogènes, quelles définitions ?

2 : Maladies émergentes et environnements : dynamique de l’émergence et évolution, changements environnementaux et leurs impacts.

3 : Découverte et traque des pathogènes : outils et techniques de recherche et veille aux échelles microbiologique, épidémiologique et globale, initiatives et problématique de veille sanitaire à l’échelle régionale.

4 : Santé publique et prospective : outils pour les systèmes de santé publique, politiques publiques scientifiques et sanitaires, coopération et action entre les acteurs.

JPEG - 268.8 ko
Le grand auditorium de l’Institut Français
JPEG - 185.7 ko
M. Séraphin Moundounga, Ministre de l’Éducation nationale et de la Recherche

IV - L’événement a mis en évidence :

-  Le renforcement des missions du CIRMF

Les missions du CIRMF en amont des pandémies : action de prévention à la fois pour la santé publique et en termes de recherche, ont été mises au premier plan rappelant aux partenaires nationaux et internationaux l’étendue des missions du CIRMF.

-  L’importance de la formation et la recherche universitaire
La transdisciplinarité qui a prévalu tout au long de ce symposium montre la voix à suivre et rend de nouveaux partenariats possibles, entre différents acteurs et disciplines, comme souhaité lors des Etats généraux de l’éducation en 2010. Le Prix jeune chercheur Ali Bongo Ondimba remis à un jeune chercheur Camerounais renforce encore le soutien dont le Gabon fait preuve à l’éducation et la formation.

-  L’inscription de ces thématiques dans le cadre de la politique du Gabon Vert.

Lien avec l’engagement gabonais de longue date sur les questions de changements climatique et de biodiversité (création des parcs nationaux par exemple).

-  L’exemplarité des choix du Gabon dans son soutien sans cesse renouvelé au CIRMF

L’organisation de ce symposium international par le CIRMF a confirmé sa position d’acteur international de pointe sur ces thématiques.

JPEG - 179.6 ko
Mme Barré-Sinoussi entre l’Ambassadeur de France et M. Moussavou

-  Le rôle du Gabon dans la sous-région

Une dynamique régionale a été lancée. La mise en place d’un groupe de travail a été souhaitée par le ministre de la Recherche sur ces thématiques.

V - Le Professeur Barré-Sinoussi a participé au jury du Prix Ali Bongo Ondimba distinguant un chercheur. Le Prix a été remis par le Ministre Séraphin Moundounga à Arnauld Edmond Tchoffo Zoteye, chercheur camerounais au laboratoire de parasitologie et d’écologie de l’Université de Yaoundé 1, pour ses travaux sur rôle des modifications environnementales dans l’émergence de l’ulcère de Buruli.

Site du Centre International de Recherches Médicales de Franceville : http://www.cirmf.org

Dernière modification : 30/01/2012

Haut de page