Remise des Insignes de Chevalier de l’Ordre National du Mérite à Mmes Elisabeth AFOME NZE et Marie-Paule DEQUEKER

JPEG - 72.7 ko
Mme Marie-Paule DEQUEKER
JPEG - 77.7 ko
Mme Elisabeth AFOME-NZE

Remerciements de Mme AFOME NZE

Ainsi, vous m’avez donc reconnu du mérite pour mon implication active, dans le cadre du phénomène associatif, envers la communauté française.

Il est vrai que j’ai assumé, étant jeune maman, comme bien d’autres, des responsabilités au sein de l’Association de Parents d’Elèves d’une école conventionnée ; que j’ai participé à la création de l’Association des Familles franco-gabonaises, dont j’ai été longtemps Trésorière, puis Présidente, et qu’à ce titre j’ai siégé au conseil d’établissement du lycée Blaise Pascal et à certaines commissions consulaires. Il est vrai aussi que je suis actuellement Trésorière de l’Association de Solidarité des Français du Gabon, que je fais partie du système d’ilotage, et que je participe également à la vie de l’aumônerie du 6ème BIMa.

Vous imaginez donc ma fierté : Moi qui pensais que l’on recevait une décoration pour haut fait de guerre, exploit sportif ou autre évènement extraordinaire, me voici comblée pour avoir plus simplement été disponible, à l’écoute, active pour apporter ma pierre pour l’amélioration de la vie sociale ! Cette reconnaissance de la notion de « service » que j’ai acquise de mon éducation, et fait partie de mes convictions personnelles, me va droit au cœur ; mais je dois dire que j’ai été favorisée, pour mettre en pratique ce sens du service, par ma carrière professionnelle tant dans le secteur bancaire, comme directeur du crédit, qu’à la SEEG dans le domaine des ressources humaines, ainsi que par les hautes responsabilités de mon mari, ce qui m’a permis de rencontrer le « tout Libreville » français ou gabonais, qu’il soit décideur économique, fonctionnaire … ou en situation précaire et d’être plus naturellement impliquée ou sollicitée pour apporter ma contribution.

A la réflexion, je dois dire que j’ai trouvé beaucoup de satisfaction dans ces activités associations :

Tout d’abord, égoïstement, elles m’ont permis de garder un lien fort avec la communauté française, moi qui suis établie à l’étranger depuis 36 ans et ai fait le choix de vivre la complexité d’une famille binationale. C’est important de ne pas couper les ponts, et de cultiver ses racines, même si la présence définitive de l’autre, de l’étranger, est un enrichissement et devient un peu une part de soi-même.

Mais aussi il me plaît à penser que par cette situation particulière de bi-nationalité de cœur bien assumée, j’ai pu contribuer autour de moi à faire mieux comprendre, apprécier ou respecter la communauté française aux gabonais et la communauté gabonaise aux français. Car c’est dur à entendre, les préjugés et les généralités … !

Permettez-moi, avant de terminer, de partager l’aura de cette médaille avec toutes celles et ceux qui comme moi, ou peut être même plus que moi, font preuve de disponibilité au service de la communauté française sans avoir eu pour cela le privilège de recevoir une décoration !

Merci encore, Monsieur l’Ambassadeur, Monsieur le Consul Général, pour ce magnifique ruban bleu, merci à tous ceux qui m’ont fait l’honneur et la gentillesse de venir m’entourer ce soir, et vive les français de l’étranger qui savent, dans leur diversité, s’exporter et font vivre, j’y tiens, la francophonie !

JPEG - 80.9 ko

Dernière modification : 11/10/2012

Haut de page