Le CCF nouveau est arrivé : l’Institut Français du Gabon

Plus qu’un changement de nom, la mutation du CCF en Institut Français du Gabon traduit un déploiement de ses activités vers les nouveaux horizons de la science, des échanges universitaires et de l’enseignement de la langue française et des civilisations francophones.

L’Institut de Libreville continuera d’illustrer les activités artistiques et culturelles que le CCF a portées depuis des dizaines d’années, mais il développera également des activités scientifiques, universitaires et linguistiques.

L’Institut français s’ouvrira à la science, c’est-à-dire aux chercheurs et aux étudiants qui s’intéressent aux « sciences humaines et sociales » ou aux « sciences dures », à travers des colloques et des symposiums, une documentation renouvelée, des partenariats à renforcer ou à construire avec les centres de recherche du Gabon, d’Afrique, de France, d’Europe et du Monde.

L’Institut participera aussi aux échanges universitaires à destination des élèves, des étudiants, des professeurs mais aussi des décideurs et de ceux qui considèrent qu’on n’en sait jamais assez sur les autres et sur soi-même. Il donnera également des cours de langue et de civilisations francophones, dès 2012, pour nos amis non francophones qui vivent et travaillent au Gabon.

Vous pouvez prendre connaissance des activités programmées en surfant sur le site internet de l’Institut et en consultant l’agenda du mois de novembre notamment, consacré au partage des savoirs.

Voir aussi : les deux articles dans la rubrique « Actualités » de ce site, qui rendront compte de deux événements au programme du début du mois de novembre (Symposium sur le thème « maladies infectieuses, environnements, et biodiversité », et conférence de M. Denis Tillinac).

Dernière modification : 16/11/2011

Haut de page