Le 14 juillet 2014 dans le cycle mémoriel des deux conflits mondiaux

Durant plus de quatre années, la France a été l’épicentre du premier conflit mondial. Elle a accueilli sur son sol des combattants et des travailleurs en provenance des cinq continents. Un siècle plus tard, la France redécouvre cette histoire qui a fait d’elle un carrefour mondialisé de la Grande Guerre.

Le 14 juillet 2014, la France a invité à Paris les représentants de 80 anciens pays belligérants de la Grande Guerre. Pour la plupart, ces pays sont les héritiers des nations et des empires qui se sont affrontés entre 1914 et 1918. Quatre d’entre eux auront disparu au lendemain de la première guerre mondiale.

La garde au Drapeau du Gabon a ainsi défilé sur les champs Elysée pour commémorer ce conflit qui a touché son territoire avant l’indépendance.
JPEG

Les combats de Mimbeng et Cocobeach, qui se sont déroulés en septembre 1914, ont marqué durablement la mémoire des gabonais, notamment à travers l’hommage rendu chaque année au Capitaine Charles N’Tchoréré, héros des deux guerres mondiales, dont la citoyenneté s’est forgée par la fraternité d’armes.

Dernière modification : 15/07/2014

Haut de page