Lancement du Service Mobile d’Urgence et de Réanimation des Armées (SMURA).

Fruit de la coopération entre le Service de Santé des Armées français et le Gabon, le SMURA concourt à l’Aide Médicale d’Urgence au profit de la population civile. Dans ce cadre, il a pour mission d’assurer, 24 heures sur 24, pour les patients dont l’état le requiert, une prise en charge médicale et/ou de réanimation spécialisée.

PNG

Lancement du Service Mobile d’Urgence et de Réanimation des Armées (SMURA).

Le lundi 23 mars, le Ministre de la Défense Nationale de la République Gabonaise, monsieur Ernest MPOUHO EPIGAT, accompagné de Dominique RENAUX, ambassadeur, Haut représentant de la République Française, ont visité au sein de l’Hôpital d’Instruction des Armées Omar Bongo Ondimba le tout nouveau Service Mobile d’Urgence et de Réanimation des Armées (SMURA).

Fruit de la coopération entre le Service de Santé des Armées français et le Gabon, le SMURA concourt à l’Aide Médicale d’Urgence au profit de la population civile. Dans ce cadre, il a pour mission d’assurer, 24 heures sur 24, pour les patients dont l’état le requiert, une prise en charge médicale et/ou de réanimation spécialisée.

JPEG - 6.7 Mo

Le SMURA peut compter sur des moyens terrestres et aériens. Les ambulances de réanimation du SMURA, dont l’équipage est composé d’un médecin formé à la médecine d’urgence, d’un infirmier et d’un conducteur ambulancier, sont dotées d’un matériel technique et médical de soins et de réanimation qui permet la prise en charge (diagnostique, thérapeutique et de surveillance) d’un ou plusieurs patients en état grave. Un hélicoptère médicalisé de l’Aviation Légère des Armées (ALA) permet le transport de patients depuis l’intérieur du pays.

L’implication de la France, à coté de ses partenaires gabonais, a été totale dans toutes les étapes de la création de ce service. Cette coopération a ainsi permis de transmettre l’expérience et le savoir-faire français dans le domaine de la médecine d’urgence pré hospitalière et dans l’organisation des secours médicaux en cas d’accidents collectifs.

Ce nouveau service offert à la population donne au service de santé militaire un rôle primordial dans les secours médicaux pré-hospitaliers.

JPEG

Cette visite a également été l’occasion pour monsieur Dominique RENAUX d’offrir du matériel médical de réanimation et du matériel de secours, à la fois au Médecin-Général Inspecteur Jean-Raymond NZENZE, directeur général du service de santé militaire, et au colonel Marius MBADINGA, commandant le corps des sapeurs-pompiers.

Dernière modification : 27/03/2015

Haut de page