La coopération de sécurité et de défense

La coopération avec São Tomé s’exerce aussi au niveau militaire.

Dans le domaine maritime, les marins santoméens bénéficient de 2 à 4 places à l’école navale de Bata en Guinée Équatoriale, École navale à vocation régionale créée en 2010, véritable creuset d’intégration régionale délivrant l’essentiel des formations propres aux métiers de marins.

De plus, une autre place est réservée pour le Forum de l’IHEDN (Institut des Hautes Études de Défense Nationale) sur le continent africain (FICA). Ce séminaire réunit chaque année à Paris une soixantaine d’auditeurs de haut niveau venant des pays du continent africain et des organisations régionales et sous régionales. Ainsi, São Tomé-et-Principe a un représentant, auditeur membre des forces armées ou de sécurité ou bien de la société civile.

La 17ème édition de ce forum s’est tenue du 19 au 26 mai 2016 à l’École militaire à Paris, et a réuni des auditeurs provenant de 47 pays africains, l’Union Africaine et 6 organisations sous régionales africaines autour du thème « La lutte contre le terrorisme en Afrique : comment agir sur les causes et les effets ? ».

JPEG - 82.2 ko
L’Ecole militaire à Paris
Wikimédia Commons

Dernière modification : 12/07/2016

Haut de page