Festival GABAO 2014 / 12ème édition à l’Institut français du Gabon

La 12ème édition du festival GABAO s’est déroulée à l’Institut français de Libreville les 11, 12 et 13 septembre. Inaugurée en présence de la Ministre de la Culture du Gabon, cette édition, soutenue par de nombreux partenaires privés et institutionnels dont l’Institut français, a réuni une soixantaine d’artistes et plus de 4 000 spectateurs lors de spectacles et concerts de très bonne qualité.

JPEG

Outre les artistes de la nouvelle scène musicale gabonaise (Ba’ponga, Queen Koumb, Scen’Art, Roda N’no, etc), le public a pu apprécier les prestations de Bana C4, groupe français d’afro-beat urbain, ainsi que des danseurs du collectif lyonnais Pockemon Crew, deux fois champion du monde de danse hip hop. Battle de break danse, expositions, concours de slam, projections de films et ateliers animés par Pockemon Crew et le graffeur français Lazoo ont ponctué ces trois journées.

Deux nouveautés à signaler lors de cette édition : un village où les partenaires de la manifestation ainsi que les professionnels du monde de la musique et du hip hop présentaient leurs activités et services ; l’organisation d’un Forum des cultures urbaines. Cette dernière initiative a donné lieu à deux tables-rondes à l’attention des professionnels et portant sur la diffusion de spectacles à l’international ainsi que sur les musiques urbaines et leur distribution sur Internet. Interventions et débats passionnants du fait de l’expérience et de l’engagement des participants invités parmi lesquels Jean-Marc Mougeot, directeur de La Place (Forum des Halles-Paris), premier centre culturel hip hop en Europe, Marta Dobosz, programmatrice du Festival Warszawa et ancienne directrice marketing d’Harmonia Mundi / World Village, Maya Mueza Moanda, directeur du label Bomayemusik, Franck Ba’ponga, rappeur et producteur et Yannick Eyeghe Ogoula, jeune entrepreneur gabonais spécialisé dans la programmation informatique.

Lancé en 2003 par Jules Kamdem Taguiawa, directeur de l’association Afrik’Aktion, le Festival GABAO est vite devenu un rendez-vous incontournable de la vie culturelle de Libreville. Dédiée à l’origine aux seules cultures urbaines, cette manifestation s’est élargie il y a quelques années aux diverses musiques et expressions africaines tout en gardant son profil hip hop. Malgré les difficultés inhérentes à l’organisation de tels évènements en Afrique, le GABAO reste un festival très populaire auprès des jeunes gabonais ainsi qu’une plateforme d’échanges professionnels et de promotion des nouveaux talents. Lors de la dernière soirée, la foule présente dans les jardins de l’Institut français en était la meilleure illustration.

JPEG

En 2015, afin de préparer la prochaine édition du Festival GABAO, plusieurs opérations seront menées conjointement par Afrik’Aktion et l’Institut français de Libreville dans les domaines des arts visuels (street art avec Lazoo et un collectif gabonais) et de la production musicale (ateliers de formation conduits par Ba’ponga).

Dernière modification : 26/09/2014

Haut de page