Escale du bâtiment de projection et de commandement Mistral

A l’escale de Port-Gentil, après le traditionnel coquetel offert le soir de l’arrivée qui a réuni les autorités civiles et militaires, la seconde journée a été consacrée à la formation de 120 marins gabonais. Pendant ce temps, les plongeurs de la marine nationale gabonaise ont découvert la partie immergée de cet énorme navire de 22 000 tonnes. Le 1er mars une trentaine de membres de l’équipage se sont rendus à l’orphelinat de la route de Tchengué pour une journée de solidarité.

Le 4 mars, devant la plage de Nyonié, s’est déroulé un exercice amphibie où les forces armées gabonaises et les forces françaises du Gabon ont opéré de concert. Cette période a également été mise à profit pour offrir à 6 cadres de la marine gabonaise un stage d’application embarqué.

Au cours de ses navigations dans les eaux gabonaises, le Mistral a, en outre, découvert la coque d’un chalutier de 20 mètres, à la dérive. En communiquant régulièrement sa position, la marine nationale gabonaise a été en mesure de prendre en charge cette épave flottante qui représentait un réel danger pour la navigation.

JPEG

Armé par 235 marins et long de 200 mètres, le Mistral est le premier d’une série de trois bâtiments amphibie polyvalents qui disposent d’un radier immergeable à partir duquel sont déployés des engins de débarquement. Il peut atteindre une vitesse de 18,8 nœuds (35 km/h) et accueillir 16 hélicoptères dont 6 peuvent apponter simultanément sur son pont d’envol de 5 200 m2. Il a la capacité d’embarquer 450 passagers et dispose d’un hôpital de 50 lits dont 19 médicalisés. Enfin, il dispose d’un poste de commandement doté des équipements les plus modernes de 850 m2.

Dernière modification : 13/03/2013

Haut de page