386 tonnes de munitions ne présentant plus d’utilité opérationnelle ont été détruites de juin à octobre, au champ de tir de la plaine d’Ayémé.

Cette opération, montée par la Société CIVIPOL, a été menée par les démineurs de la Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises du Ministère français de l’Intérieur assistée d’une équipe d’artificiers des Forces Armées Gabonaises appuyée par le génie militaire.

JPEG - 126.6 ko

La dernière phase de l’opération s’est déroulée le 8 octobre en présence du Ministre de la Défense Nationale, M. Pacôme Ruffin ONDZOUNGA et de l’Ambassadeur de France. Le terrain dépollué et réaménagé a été rendu à ses utilisateurs le 12 octobre.

JPEG - 129 ko

Dernière modification : 22/10/2012

Haut de page