200 boursiers gabonais « Concorde » en France en 2012

L’Ambassadeur de France et le Directeur général de l’Agence nationale des Bourses du Gabon (ANBG) ont signé le 28 décembre 2011 un accord de coopération universitaire. Ce texte vient consolider à quatre niveaux principalement notre partenariat en matière de soutien à la formation des futures élites gabonaises :

-  Les bacheliers gabonais destinés à poursuivre des études universitaires en France bénéficieront d’une préparation aux études en France et tout particulièrement à la méthodologie universitaire. Cette formation sera proposée par l’Institut français du Gabon dans le but de faciliter l’adaptation et de minimiser les risques d’échec.

-  En lien avec l’Assemblée des Directeurs des Instituts universitaires de technologie (ADIUT) et le Centre national des Œuvres universitaires et scolaires (CNOUS), l’ANBG et le Service de Coopération et d’Action culturelle de l’Ambassade de France (SCAC) participeront, dans le cadre des dispositions en vigueur au Gabon, à la sélection des étudiants du programme ADIUT et assureront le suivi des étudiants gabonais en France et leur retour au Gabon.

-  L’ANBG et le SCAC participeront à la sélection des bacheliers admis en classes préparatoires aux Grandes écoles (CPGE) au Lycée national Léon Mba et assureront le suivi des lauréats des concours aux Grandes Ecoles en France et à leur retour au Gabon. L’ANBG prendra en charge les bourses des élèves des CPGE au Lycée national Léon Mba, ainsi que les frais de scolarité et de séjour des lauréats aux concours des Grandes Ecoles françaises. Le SCAC facilitera la formation des élèves des CPGE au Lycée national Léon Mba par la mise à disposition d’une assistance technique de qualité (professeurs agrégés de mathématiques et de physique).

-  L’ANGB et le SCAC financeront conjointement 200 bourses « Concorde » en France dès septembre 2012 (dont 52 sont déjà en place depuis octobre 2011). Le SCAC sera étroitement associé à la sélection des boursiers « Concorde » selon des critères visant au développement du Gabon et prendra en charge l’inscription, la couverture sociale et le suivi des boursiers gabonais en France. L’ANBG assurera la bourse proprement dite et le voyage. Les boursiers « Concorde » seront à la fois boursiers du Gouvernement français et boursiers du Gouvernement gabonais. Une attention particulière sera portée sur le retour et l’emploi de ces étudiants au Gabon.

Dernière modification : 11/09/2015

Haut de page